Les suites possibles du jumelage Aiglemont - Bohicon

Lors de nos discussions sur place, nous avons évoqué les suites de ce jumelage et découvert que les besoins étaient immenses. La commune de BOHICON est en recherche de partenariat. Le maire de BOHICON m’a présenté celui en cours de réalisation avec la commune de HEUDEBOUVILLE (Le maire de HEUDEBOUVILLE Hubert ZOUTU est d’origine Béninoise et a porté ce projet qui devrait être mis en service dans les prochains mois, la Communauté d’Agglomération de Seine-Eure – CASE, présidée par Franck MARTIN, l’Agence de l’Eau Seine-Normandie et la société VEOLIA qui ont construit un forage de diamètre 500 situé à douze kilomètres de BOHICON et qui amènera l’eau par refoulement distribution jusqu’à un réservoir encore en construction. Ce dispositif qui permettra d’amener l’eau sous pression dans les arrondissements urbains de BOHICON représente 400 000 € de travaux financés grâce aux fonds utilisés dans le cadre de la loi OUDIN (1% du budget eau).

Bientôt l'eau potable pour 10000 habitants de plus à Bohicon
Adduction d'eau potable à Bohicon: pose de la première pierre
Inauguration de la maison médicale de Heudebouville

Il reste aujourd’hui quatre puits à automatiser sur l’arrondissement de GNIDJAZOUN dont on peut estimer le coût sommairement à 30 000 €.

Outre l’automatisation des 4 puits, la réalisation d’une conduite d’amenée d’eau pourrait être envisagée dans le tout nouveau centre de santé et maternité construit par une ONG dans l’arrondissement de GNIDJAZOUN. Les locaux ne sont pas ouverts pour l’instant puisqu’il n’y a aucun matériel en place dans les murs vides et que le lavabo installé n’est pas relié ni à une citerne, ni au réseau. Ce centre est situé à 500 m du puits que nous venons d’automatiser et la réalisation d’une tranchée et la pose d’une conduite pourrait être rapidement chiffrée et réalisée par une entreprise locale.

  • Le centre de santé et la salle d’accouchement
De la même façon un petit réseau de distribution pourrait permettre d’apporter l’eau à l’école situé à 500 m du campement. Aujourd’hui une vieille citerne récupérant l’eau de pluie contient de l’eau croupie, bien impropre à la consommation.

Ces actions sont liées à l’eau dont la compétence a été transférée à la Communauté d’Agglomération et la commune d’AIGLEMONT souhaiterait voir leurs réalisations sur un délai qui reste à définir avec la Maire de BOHICON qui sera en visite à AIGLEMONT en novembre 2010. La commune de BOHICON est en recherche de partenariat mais j’ai indiqué au Maire que nos projets seraient plus modestes que celui porté par la CASE car nous sommes déjà engagés avec HARAR en ETHIOPIE.

Un rendez-vous auprès de la Présidente a eu lieu le 22 novembre 2010 pour solliciter l’appui de la Communauté d’Agglomération dans des travaux qui pourraient voir le jour en 2011. Ils seraient complétés par les actions humanitaires directement portées par la commune d’AIGLEMONT dans le domaine de l’éducation et de la santé mais aussi les actions de M et Mme DRUMAUX.

Lors du rendez-vous avec la présidente de la Communauté d’Agglomération de Charleville-Mézières, Claudine LEDOUX a rappelé toute l’importance de la coopération décentralisée qu’elle souhaite mettre en place en rappelant également les actions conduites à Harar. Un accord de principe sur le financement de projets ultérieurs a été retenu de façon similaire avec l’action conduite en Ethiopie.

La délégation Béninoise s’est aussi montré très intéressée par la dernière réalisation aiglemontaise à savoir le bassin d’orage. En effet, BOHICON connait également de nombreuses inondations et la solution des bassins pourrait permettre de stocker provisoirement les flux tout en permettant de développer des activités économiques telles que la pisciculture et l’élevage de volailles en surplomb.